Assur'Mag
Publié le - 2334 visites -

Assurance de prêt, comment faire le bon choix ?

L’assurance de prêt constitue un point essentiel à examiner de près lors de la souscription d’un crédit. C’est pourquoi il importe de connaitre les critères à privilégier pour obtenir la meilleure offre.

Le coût

La proposition de crédit d’une banque est généralement assortie d’une offre d’assurance de prêt. Il est recommandé de faire des comparaisons de prix entre les offres de sa banque et celles des autres établissements et compagnies d’assurance. Cela permet quelquefois d’abaisser son Taux Effectif Global (TEG) de l’ordre de 0,1 à 0,3 %, ce qui peut s’avérer particulièrement avantageux si le crédit court sur une longue durée, 20 ou 25 ans par exemple.

Les garanties

Parmi les différents critères de sélection d’une assurance de prêt, les garanties sont des éléments phares à considérer. En cas d’invalidité permanente totale (IPT), d’invalidité permanente partielle (IPP) ou d’incapacité temporaire totale (ITT) suite à un accident ou une maladie, la souscription à ce type s’assurances garantit à l’emprunteur et à la banque le remboursement des mensualités par l’assureur. Une lecture attentive du contrat et de la nature de l’incapacité ou de l’invalidité considérée ainsi que l’étendue de la couverture préserve des mauvaises surprises.L’assurance perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)soulage également la famille si l’emprunteur subit un sinistre avant le remboursement total de son prêt. Plus d’information.

Les primes

Le montant des primes constitue un critère de sélection à ne pas négliger. Il convient de noter que l’emprunteur doit au préalable remplir un questionnaire orienté sur son état de santé. Les primes d’assurance de prêt dépendent essentiellement de la somme sollicitée, de l’âge de l’emprunteur, de son état de santé, voire de sa catégorie socioprofessionnelle.

Les exclusions et les restrictions

Tout contrat d’assurance de prêt comporte des exclusions. Il importe de lire soigneusement le document pour s’informer sur les exclusions générales ainsi que celles qui sont jugées particulières. En effet, certains risques ne sont pas couverts par l’assurance de prêt. Il s’agit entre autres des accidents sur deux roues ou des maladies neuropsychiques, pour les garanties IPT/ITT.